Une mission très spéciale

-- Bordure extérieure / système DO6H-Q / 01:20, heure locale --

Citadel illustration
Credits: illustration from CCP

Ryanis admirait les lignes fuselées de son nouveau vaisseau amiral. Tout juste sorti des chantiers Fumimasa & Islacage, il était fait sur mesure, ses mesures. Elle avait dressé les plans elle-même et le résultat l'emplissait de fiertée... et d'une exitation tout juste contenue.

Malgré l'heure tardive, elle serait partie immédiatemetn l'essayer si le dernier vaisseau cargo ne s'était pas lamentablement écrasé en travers de la sortie du hangar... Les ingénieurs de ponts tentaient de déplacer l'engin accidenté à l'aide d'un treuil magnétique depuis maintenant une heure, sans grand succès jusqu'ici.

Toute impatiente qu'elle fut, son attitude ne trahissait rien. Elle était simplement adossée au mur le plus proche, dans une poche d'ombre qui la dissimulait aux regards. Mais elle bouillait intérieusement.

Combien de temps faut-il à ces imbéciles pour bouger ce tas de rouille... En cas d'urgence, la moitier de la flotte serait bloquée à l'intérieur !

Enfin ! Ils réussirent à faire bouger le lourd cargo qui commença à dégager lentement la voie. Un battement de cil plus tard, Ryanis entra dans le poste de commande de son nouveau jouet... mais au moment où elle allait s'assoir aux commandes...

Biiiiiip !!

Quelqu'un cherchait à la joindre... et il avait l'air plutôt entêté.

Mais qu'est-ce qu'il y a encore...

Maugréant, elle finit par répondre, après avoir laissé une bonne minute d'attente. Un visage connu apparu immédiatement sur le paneau central.

JFKen's portrait
JFken from EvE rendering
Ryanis' portrait
Ryanis from EvE rendering

— Bonjour Ryanis.

L'intéressée ne fit rien pour cacher sa moue exaspérée.

— Bonjour JFKen. J'espère que c'est important, j'ai déjà prévue une nuit bien remplie.

Habituée à son caractère, JFKen ne fit aucun commentaire sur le ton boudeur de son interlocutrice. Généralement, il valait mieux éviter d'entrer dans son jeu.

— Oui, j'aimerai que tu enquêtes sur un petit groupe de pirates, juste pour valider qu'ils ne représentent pas de danger pour...

— Ce n'est pas vraiment mon domaine, la coupa-t-elle. Pourquoi ne demandes-tu pas plutôt aux recons ?

— Je leur ai déjà demandé. Ils n'ont rien trouvé... mis à part une base de données avec un niveau de sécurité militaire de première classe.

— Ah. Je commence à comprendre où tu veux en venir.

Son attitude restait fermée. Mais, au fond, Ryanis commençait presque à s'intéresser à l'affaire.

— Je ne suis plus dans le milieu, répondit-elle néanmoins d'un ton neutre. J'ai arrété il y a déjà un certain temps. Et tu n'es pas sensée être au courant d'ailleurs...

Sur l'écran mural, un sourire fugace apparu sur le visage de JFKen.

— Je suis sûre que tu n'as pas perdu la main. Il nous faut vraiment ces informations.

Après un instant de réflexion, elle ajouta :

— Si tu réussis, je peux probablement t'obtenir une récompense.

Mais Ryanis avait déjà pris sa décision. Elle était incapable de refuser un challenge et ça faisait longtemp qu'elle n'avait aps forcé une sécurité de niveau militaire de classe 1. Peut-être même qu'ils avaient mis à jour leurs système depuis la dernière fois...

— Tssss. Je suis bien au dessus de tes moyens. Mais tu auras ta réponse demain.

Sans attendre de réponse, elle termina la communication et s'adossa dans son fauteuil en cuir rembourré. Particulièrement confortable, elle pris note mentalement de féliciter le fournisseur.

Avec un soupir de regret, elle éteignit la console de vol et s'approcha d'un matériel totalement différent, et totalement illégal. Elle fit craquer ses jointures, puis se mis au travail...